Bundesverwaltung admin.ch
Plate-forme commune d’information sur les dangers naturels



GIN Info als PDF
GIN Info en PDF

Plate-forme commune d’information sur les dangers naturels – GIN

Démarche
Suite aux dégâts importants causés par les catastrophes naturelles de ces dernières années, le Conseil fédéral a réagi en approuvant en 2007 le développement d’une plate-forme commune d’information sur les dangers naturels GIN, ceci dans le cadre d’OWARNA (optimisation du système d’alerte et d’alarme en cas de dangers naturels). GIN vise à améliorer la gestion des événements et à aider, à tous les niveaux, les forces d’intervention dans leur travail. Pour ce faire, les informations pertinentes des institutions spécialisées participantes – données de mesures, prévisions et modèles actuels, bulletins communs sur la situation par exemple – sont mis à disposition de façon aisée sur une plate-forme Internet. Les services nationaux de déclenchement d’alertes en cas d’intempéries (MétéoSuisse), de crues (OFEV) et d’avalanches (SLF) ont été mandatés pour le développement de GIN.

Contenu
Outre les données de mesures des stations météorologiques et hydrologiques, MétéoSuisse, l’OFEV et le SLF intègrent dans GIN leurs produits connus comme les radars pluviométriques, les modèles de prévisions météorologiques, les prévisions de débit ou le système d’information sur les avalanches IFKIS. Des synergies et des points forts communs sont utilisés par ailleurs, tandis que sont développés de nouveaux produits combinés pour les situations de crues notamment (précipitations, fonte des neiges, débit). D’une part, l’utilisateur se voit conférer un accès aux produits et prestations qu’il connaît déjà. D’autre part, les institutions participantes mettent à sa disposition une plus-value créée conjointement.

Struktur

Destinataires
La première version de GIN s’adresse aux forces d’intervention de Suisse, et ce à tous les niveaux. La plate-forme Internet vise également l’application et le renforcement de la „single official voice“ (droit exclusif réservé aux trois services nationaux de déclencher les alertes officielles). Une ouverture du cercle d’utilisateurs et des possibilités d’interactions relèvent de l’élargissement au GIN 2.0.

Planning
La première phase de développement de GIN s’achèvera au printemps 2009. Pendant le semestre d’été 2009, la phase pilote consécutive permettra un test opérationnel exhaustif. Les connaissances tirées des applications pilotes se traduiront concrètement par des améliorations supplémentaires de GIN pour que la plate-forme Internet devienne opérationnelle au printemps 2010.

Groupe de suivi
Afin de répondre aux souhaits des utilisateurs et d’exploiter toutes les ressources spécialisées à disposition, une collaboration étroite avec ces futurs utilisateurs est privilégiée lors du développement et de la phase pilote. À cet effet est mis sur pied un groupe de suivi composé de représentants des corps de spécialistes et de direction de la Confédération, des cantons et des communes.

Phase pilote
GIN sera tout d’abord mis en service dans des régions pilotes. Pour ce faire, des applications se dérouleront soit au niveau national, soit dans certaines régions sélectionnées (régions IFKIS-Hydro). Les utilisateurs pilotes seront formés et accompagnés de façon intensive. Les comptes rendus seront évalués de façon systématique et intégrés dans le perfectionnement de GIN.

Perspective
GIN continuera d’être perfectionné après la clôture du projet. De nouveaux partenaires et utilisateurs seront alors intégrés; la fonctionnalité fera l’objet d’un perfectionnement en continu et l’application soulignera de nouveaux besoins. C’est pourquoi nous planifions dès aujourd’hui l’élargissement au GIN 2.0.